www.metiersdartperigord.fr > Dentelle et plus si affinités... 2014

Dentelle… et plus si affinités Commissariat Armel Barraud et Sophie Rolin Une exposition d’œuvres ayant la dentelle en partage, et la dentelle comme fil conducteur d’un récit !... Plongée dans un univers inspiré où se mêlent fils, aiguilles, trous, rythmes, légèreté, transparence, rêves, fantasmes, beauté et étrangeté. Le Pôle Expérimental Métiers d’Art a invité Armel Barraud, artiste, créatrice connue pour ses dentelles en fil de métal très graphiques et son univers poétique peuplé de chimères, à réunir des créateurs contemporains flirtant avec cet art ancestral qu’est la dentelle. Tout d’abord quelques pièces très évocatrices en dentelle aux fuseaux, pour poser le propos, avec des compositions de Françoise Micoud, Catherine Culot et Marie-Thérèse Bonniol qui, bien qu’employant cette technique traditionnelle, s’essaie à de nombreuses expérimentations autour du crin de cheval ou de la dentelle de sel. Les créations de cette dernière, d’une grande fragilité, semblent prises dans la glace. Puis, de la dentelle au crochet avec Anne Le Dorlot qui associe son travail à celui de Jean-Yves, son photographe de mari. Déroulons alors le fil. Avec les œuvres de Marinette Cueco. Elle enferme ses entrelacs libres de fibres végétales dans des formes géométriques simples. Puis Dominique de Beir, qui troue, perfore, creuse la cire, le polystyrène, le papier… elle partage le rythme et le geste avec les dentellières aux fuseaux ; la perforation avec la dentelle mécanique. Ce sont les aiguilles qui nous intéressent dans les créations de Simone Pheulpin : radiographies d’aiguilles ou savants pliages de coton ; la légèreté et les agencements graphiques dans les bijoux en crin de cheval de Zoé Montagu. Et puis des empreintes. Gaufrages et moulages de dentelle mêlés aux paysages rêvés et aux portraits surréalistes des dessins d’Anne Touquet (les deux installations ont été spécialement réalisées pour cette exposition). Incrustations de dentelle dans les reflets des lampes en verre soufflé de Laëtitia Andrighetto et Jean-Charles Miot. Enfin, l’étrange en marge. Ainsi des peintures sur toiles d’araignée de Didier Boussarie. Quant aux photomontages de Pierre Molinier, ils nous rappellent le pouvoir évocateur et fantasmagorique de la dentelle. Et toujours, Armel Barraud, qui pour cette exposition, a créé un décor in situ de dentelles de métal, « moucharabiehs », qui habille les fenêtres XVIIIème du Château de Nontron. Ce n’est pas une exposition de plus sur un matériau ou une technique, c’est un monde à part, léger et onirique qu’il vous est proposé de visiter avec « Dentelle… et plus si affinités ». Les œuvres de Marinette Cueco et de Pierre Molinier nous sont généreusement prêtées par le FRAC Aquitaine.

dentelle27
dentelle26
dentelle25
dentelle24
dentelle24
dentelle23
dentelle22
dentelle21
dentelle15
dentelle20
dentelle19
dentelle14
dentelle13
dentelle12
dentelle11
dentelle10
dentelle7
dentelle9
dentelle8
dentelle5
dentelle6
dentelle4
dentelle3
dentelle18
dentelle17
dentelle2
dentelle